Par Raphaël GuillemetteCrédit Photo:TVA Sports
CHICOUTIMI – Avant la rencontre, Alexandre Beauregard et l’organisation des Saguenéens de Chicoutimi ont convié les médias à un point de presse sur l’état de santé du numéro 25. Accompagné du directeur général de l’équipe, Marc Fortier, Beauregard s’est dit se sentir très bien, il a aussi ajouté que son état de santé s’est grandement amélioré et que son but était de revenir aider ses coéquipiers pour les séries. «Lorsque j’ai appris la nouvelle, j’étais en compagnie de ma mère, vois la réaction de mes proches est probablement ce qui a été le plus difficile à vivre», a souligné le natif de St-Jérôme.

L’attaquant de 20 ans doit actuellement prendre trois médicaments différents qui campent le rôle de celui que tenait sa glande tyroïde. Dans plus d’un mois, il n’aura plus qu’à n’en prendre une par jour, pour le restant de ses jours.

Malgré le fait que son corps réagisse très bien aux traitements médicaux, Beauregard se dit toutefois, toujours loin d’un retour : « C’est dur à dire en fait, ma blessure à la cheville n’est toujours pas complètement guérie. Mais peut-être que d’ici trois à quatre semaines, je pourrai recommencer à chausser les patins et patiner sans toutefois, ne rien provoquer ».

Les appuis pleuvent

L’appui de son entourage et de ses coéquipiers est magistral, l’attaquant de 20 ans se dit très choyé du support qu’il reçoit : « Les membres de l’équipe et même de mon ancienne équipe sont tous là pour m’encourager, tout comme ma famille.» Alexandre a notamment reçu un coup de téléphone du quart-arrière des Alouettes, Anthony Calvillo. Lui qui a du combattre la même maladie il y a de ça quelques années, a tenu à apporter son support à l’avant des Sags dans cette épreuve.

Le sympathique attaquant croit qu’il sortira grandi de cette expérience. « Ma force de caractère en sera certainement solidifiée, c’est certain. Il s’agit d’une épreuve difficile ».

Crédit Photo : TVA Sports

Publicités

Par Raphaël Guillemette
CHICOUTIMI – Les Saguenéens ont eu le dessus sur leurs adversaires, les Huskies de Rouyn-Noranda, par la marque de 5 à 1, devant la foule de 2 543 personnes. Il s’agissait du premier de deux duels entre les deux formations, au Centre Georges-Vézina.

Les deux formations ont tardé à imposer leur rythme en début de rencontre malgré plusieurs pénalités mineures, il a fallu attendre jusqu’en toute fin de première période pour voir un but être inscrit. Pierre-Maxime Poudrier a marqué son troisième de la campagne sur cette occasion, il a battu le portier des Huskies, Antonio Mastropietro, d’un tir frappé dans le haut du filet.

Ce n’est qu’à mi-chemin du deuxième tiers qu’un autre but s’ajoute à la marque. Guillaume Asselin marque son 27e but de la saison en profitant d’un retour donné par le gardien adverse. La deuxième étoile de la semaine dans le circuit Courteau n’en demandait pas tant de la part de la défensive adverse, il ajoutera plus tard une mention d’aide à sa fiche.

Andrew O’Brien, Étienne Brodeur et Steve Lebel ont été les autres marqueurs pour les Saguenéens qui inscrivaient une quatrième victoire consécutive, une quatrième de suite contre les formations de l’Abitibi. Avec son 20e but de la saison, Étienne Brodeur est le quatrième joueur de la formation chicoutimienne à marquer 20 filets cette saison.

Poudrier a terminé la rencontre avec un filet et une mention d’aide, et son entraineur a pris la peine de souligner le travail de son petit attaquant : « Poudrier nous rend de fiers services. Il a la chance d’évoluer avec Lukas Sedlak et Guillaume Asselin et il n’a pas hésité à saisir l’occasion pour s’imposer », a souligné Marc-Étienne Hubert.

Marc-Étienne Hubert a aussi eu de bons mots pour son centre Lukas Sedlak : « Il (Sedlak) fait tout bien sur la glace, il est assurément la plus grande surprise cette saison ». Sedlak est aussi très dominant dans le cercle des mises en jeu, à un moment dans la rencontre, Sedlak avait remporté 17 des 19 mises au jeu auxquelles il a pris part, une donnée qui n’a pas surpris son entraineur.

En Bref

À mi-chemin de la deuxième période, Denis Kamaev a obtenu un tir de pénalité après que Gabriel Bourret l’ait accroché. Toutefois, Christopher Gibson a fermé la porte.

Charles Hudon, Alexandre Beauregard, Dominic Poulin et Simon Tremblay étaient tous absents lors de la rencontre.

Jeffrey Noonan a pris la relève d’Antonio Mastropietro pour la troisième période.
Guillaume Asselin double l’avantage des siens en milieu de 2e période, alors qu’il profite d’un retour du portier des Huskies pour inscrire son 27e filet de la saison.

 

Crédit Photo : Dominique B. Gagné


Par Raphaël Guillemette
CHICOUTIMI — Mikhail Grigorenko a inscrit le but décisif en tirs de barrage pour donner une première victoire en six rencontres aux Remparts, alors qu’ils étaient de passage pour y affronter les Saguenéens au Centre Georges-Vézina, hier soir.

Les Remparts, qui n’avaient pas récolté la victoire à leurs cinq derniers départs, ont joué du jeu robuste tut au long de la rencontre en distribuant de bonnes mises en échec et en appliquant de la pression sur leurs adversaires. Les Remparts n’ont d’ailleurs bénéficié d’aucune supériorité numérique de toute la rencontre, en accordant trois à leurs hôtes.

Malgré le jeu physique des visiteurs, les Saguenéens ont décoché 17 tirs au cours du premier tiers, dominant leurs opposants sur ce point. « Il faut rendre crédit à (Louis) Domingue, il joue de l’excellent hockey contre nous », a lancé le pilote des Bleus, Marc-Étienne Hubert.

Il aura fallu attendre jusqu’au début de la deuxième période pour qu’une des deux formations marque un but. Mikhail Grigorenko a déjoué le portier des Sags, Christopher Gibson, d’un tir des poignets puissant du côté du bloqueur. Le centre qui est classé au 2e rang parmi les meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage, comptabilise 60 points jusqu’à maintenant cette saison, dont 27 buts. À peine trois minutes plus tard, la nouvelle coqueluche des partisans, Jean-Gabriel Pageau, a déjoué le gardien des Remparts, Louis Domingue, en faisant le tour du filet pour forcer celui-ci à se compromettre.

Devant l’impasse au terme des trois périodes de temps réglementaire, l’issue de la rencontre allait se décider en période supplémentaire. Après une période de prolongation largement dominée par les Saguenéens, les tirs de barrage ont été nécessaires pour déterminer un vainqueur. C’est Mikhail Grigorenko, lui-même qui avait marqué pour les Diables rouges, qui a donné la victoire aux siens en battant Christopher Gibson d’un tir rapide entre les jambières.

L’entraineur de la formation chicoutimienne s’est dit très content de la performance de son gardien. « Christopher a eu à faire de gros arrêts, mais il a su garder son focus sur la partie et il est resté concentré. Il a réalisé de nombreux arrêts clés et il nous a permis de rester dans la rencontre. »

Les Saguenéens quitteront pour un voyage de trois rencontres consécutives en Abitibi, avant de revenir au Centre Georges-Vézina et d’affronter les Huskies de nouveau dans un programme double..

Crédit Photo : Dominique B. Gagné


Par Raphaël Guillemette
ÎLE-DU-PRINCE-ÉDOUARD – Le Rocket de l’Î-P-E a mis un terme à la séquence de trois victoires de la troupe de Marc-Étienne Hubert, en lui infligeant un revers de 6 à 3, au Charlottetown Civic Center, ce samedi soir.

Le troisième tiers aura été nocif pour les Bleus qui ont laissé leurs adversaires compléter une poussée de quatre buts sans riposte. Poussée orchestrée à l’origine par Matej Beran qui a inscrit son 19e filet de la campagne sur la séquence. Toutefois, les Saguenéens avaient bien entamé la rencontre alors que Jean-Gabriel Pageau avait marqué en supériorité numérique, à peine trente-six secondes après le début de la rencontre. Les festivités ont été de bien courte durée par contre, puisque le Rocket prenait les devants avant la fin du premier tiers. Olivier Croteau marquait lorsqu’il était en échappée, puis Ben Duffy donnait l’avantage aux siens.

Les hommes de Marc-Étienne Hubert semblaient jouer avec plus vigueur en début de deuxième période. Vigueur qui a semblé porter fruit lorsque Yoan Pinette a inscrit son septième but de la saison pour égaliser la marque. À mi-chemin de la rencontre, Lukas Sedlak a donné les devants aux siens, mais c’est alors que les Saguenéens ont commencé à jouer d’indiscipline, pour finalement se brûler à leur propre jeu. Josh Currie a marqué à deux reprises et Marc-André Lévesque a couronné cette poussée pour mettre hors de portée cette rencontre.

Christopher Gibson a connu une sortie difficile en bloquant seulement 22 des 28 rondelles qui ont été dirigées vers lui. Son opposant, Antoine Bibeau a aussi reçu 28 tirs, bloquant 25 d’entre elles.

Les Saguenéens effectueront un retour à la maison, le 20 janvier prochain alors que l’Océanic de Rimouski sera de passage au Centre Georges Vézina. Ils bénéfieront auparavant d’un congé de six jours, congé bien mérité après que la troupe de Marc-Étienne Hubert ait récolté quatre points sur une possibilité de six, lors de ce voyage dans les maritimes.

 

Crédit Photo : Dominique B. Gagné


Par Raphaël Guillemette
HALIFAX – Les Saguenéens ont prolongé à trois, leur séquence de victoires, alors qu’ils ont disposé des Mooseheads d’Halifax par la marque de 7 à 4, dans un duel  pour le moins intense.

La première période fut une très intéressante pour les quelque 6385 personnes qui s’étaient réunies au Halifax Metro Centre, alors que Martin Frk a sonné la charge pour les favoris locaux. Or, Guillaume Asselin a su niveler la marque avant la fin du premier tiers. Étienne Brodeur a donné les devants aux siens avec à peine vingt secondes d’écoulées au début de la deuxième période, il s’agissait du premier des trois buts qu’il a marqués au cours de la rencontre. À mi-chemin du troisième vingt, Jean-Gabriel Pageau a marqué pour propulser les siens vers un troisième gain consécutif pour la formation de Marc-Étienne Hubert. Nathan MacKinnon a ajouté un autre filet en avantage numérique dans les dernières minutes de la rencontre pour réduire l’écart à trois buts, malgré tout, les Saguenéens ont remporté leur troisième rencontre de suite.

L’intensité au rendez-vous!

En plus de s’échanger bon nombre de buts au cours de la rencontre, les deux formations se sont aussi échangé beaucoup de poings. Au cours du duel, plus d’une trentaine d’infractions ont été distribuées dont 19 seulement dans le dernier tiers. Alexandre Roy, Yoan Pinette et Jérémy Grégoire ont tous jeté les gants au cours du match, tandis que Trey Lewis, Cameron Critchlow et Austyn Hardie l’ont fait pour les Mooseheads. Yoan Pinette a d’ailleurs servi une sévère correction à Hardie après que celui-ci l’ait invité à danser.

Asselin, tout feu tout flamme

Avec sa récolte de deux buts et une mention d’aide au cours de la rencontre contre les Mooseheads d’Halifax, le numéro 38 des Saguenéens compte maintenant 13 points à ses cinq derniers matchs. Depuis le début de la nouvelle année, Asselin compte huit filets et trône au premier rang des compteurs chez les Saguenéens avec 53 points, en 44 rencontres, à égalité avec Charles Hudon. Il s’agissait d’ailleurs de la troisième rencontre consécutive pour Asselin où il récoltait plus de trois points.

Francis Desrosiers a, tout de même, connu une bonne sortie en bloquant 21 des 25 tirs dirigés vers lui. Se fut une rencontre beaucoup plus difficile pour son vis-à-vis, Zachary Fucale qui lui, a été bombardé de 47 tirs. Bloquant seulement 36 d’entres-eux.

Les hommes de Marc-Étienne Hubert auront la chance de conclure ce voyage dans les maritimes avec une fiche parfaite en faisant face au Rocket de l’Île-du-Prince-Édouard, ce samedi. Ils profiteront ensuite de plusieurs jours de repos pour revenir en force devant leurs partisans.

 

Crédit Photo : Dominique B. Gagné


Par Raphaël Guillemette
CAP-BRETON – De retour devant le filet, Christopher Gibson a signé le blanchissage et aidé les siens à infliger un revers de 6 à 0 aux Screaming Eagles du Cap Breton.

Guillaume Asselin et Christian Ouellet ont guidé l’attaque des leurs, en inscrivant chacun deux buts et une assistance. De retour du Championnat du monde des moins de 20 ans, Lukas Sedlak a trouvé le fond du filet pour la treizième fois de la saison en plus d’ajouter une passe. Avec son 20e filet de la saison (deuxième de la rencontre), Asselin a, du fait même, chassé le portier des Screaming Eagles, William Racicot. Nouvellement acquis de l’Armada de Blainville-Boisbriand, Racicot n’a stoppé que 11 des 16 tirs dirigés par les hommes de Marc-Étienne Hubert.

Alors qu’il faisait ses débuts dans l’uniforme chicoutimien, Jean-Gabriel Pageau a inscrit un but et deux mentions d’aide. Il s’agissait de la première fois depuis qu’il a été acquis par les Saguenéens que Pageau avait l’occasion d’évoluer au centre d’un trio avec son ex-coéquipier chez les Olympiques, Christian Ouellet.

Visage familier

Échangé à la date limite des transactions en retour d’un choix de quatrième ronde, Alexandre Lavoie affrontait ses anciens coéquipiers pour la première fois. Il a évolué au sein de premier trio comme ailier droit et a conclu la rencontre avec une fiche de -1. Lavoie en était à sa deuxième saison avec les Bleus, il avait récolté 69 points jusqu’à présent, en 97 rencontres. Depuis son arrivée avec les Screaming Eagles, il avait accumulé deux points en quatre rencontres.

Stoppant les 21 tirs dirigés vers lui, Gibson a récolté sa 14e victoire de la saison, il égalisait du fait même son total de la saison dernière.

Les Saguenéens poursuivront leur voyage de trois rencontres dans les maritimes alors qu’ils affronteront les Moosehead d’Halifax. Ils tenteront du fait même de prolonger leur séquence de victoire à trois.

Nouvelles en bref

Complétant la rencontre avec deux mentions d’aide, Charles Hudon s’est blessé au haut du corps en troisième période. Son cas sera évalué au jour le jour selon la direction des Saguenéens de Chicoutimi.

 

Crédit Photo : Dominique B. Gagné


Par Raphaël Guillemette
VICTORIAVILLE-Charles Hudon a inscrit un tour du chapeau et amassé une passe dans un gain de 4 à 3 des Saguenéens aux dépens des Tigres de Victoriaville.

Le début de la rencontre fut tout à l’avantage des Tigres qui comptèrent 15 tirs contre 9, pour les Bleus. Charles Hudon a ouvert la marque avec son premier filet de la rencontre sur une passe de Guillaume Asselin à mi-chemin du premier tiers. Mais les Tigres répliquèrent aussitôt par l’entremise de Yannick Dubé et Simon Darveau qui donnaient du fait même l’avance à la troupe de Yannick Jean.

Le duo Hudon-Asselin n’a cessé de provoquer des chances de marquer au cours de la rencontre. Terminant chacun la partie avec une récolte de quatre points, le duo a d’ailleurs permis aux Saguenéens de prendre les devants alors que Charles Hudon a complété un jeu de passes orchestré par Asselin et Christian Ouellet sur l’avantage numérique. Hudon enfilait ainsi son 20e filet de la saison, il est le deuxième joueur des Sags à atteindre le plateau, derrière le nouvellement acquis, Jean-Gabriel Pageau. Asselin inscrira en début de troisième période son 18e but de la saison qui s’avéra le but vainqueur.

Yannick Dubé a ajouté un autre but pour les siens, tard en troisième période, mais ce fût trop peu trop tard pour les Tigres qui ont vu leur séquence de victoires s’arrêter à cinq. Selon les dires de l’entraineur des félins, les nombreuses erreurs commises au cours de la rencontre ont ouvert la porte aux Saguenéens qui en ont profité.

L’avantage numérique reprend vie

Au cours de la rencontre, les hommes de Marc-Étienne Hubert ont touché la cible à deux reprises alors qu’ils avaient l’avantage d’un homme. La dernière fois qu’ils avaient marqué en supériorité numérique datait du 27 décembre dernier. Steve Lebel avait marqué et les Saguenéens l’avaient emporté 3 à 2 contre le Drakkar de Baie-Comeau. Comme l’avait espéré le directeur général des Sags, Marc Fortier, les nouvelles acquisitions Mathieu Gagnon et Christian Ouellet étaient tous deux sur la glace lors des deux buts des leurs en supériorité numérique. Signe que leur acquisition aura permis à l’avantage numérique des Bleus de reprendre vie, eux qui n’avaient pas marqué en 16 occasions précédemment.

Avec cette victoire, les Saguenéens mettaient un terme à une séquence de trois défaites. Ils profiteront de quelques jours de repos avant de poursuivre leur périple de six rencontres à l’extérieur. Ils verront notamment plusieurs de leurs joueurs réguliers rejoindre l’alignement face aux Screaming Eagles du Cap-Breton, dont Christopher Gibson, Lukas Sedlak et Jérémy Grégoire. Sans parler de leur toute nouvelle acquisition, Jean-Gabriel Pageau.

 

Crédit Photo : Dominique B. Gagné