crédit photo: Philémon BeaulieuJONQUIÈRE — Quoi de mieux pour le match d’ouverture de la saison collégiale 2012-2013 de l’équipe de football des Gaillards qu’une classique Jonquière-Chicoutimi? Un match qui a répondu aux attentes, donnant encore une fois un spectacle haut en couleur, malgré la défaite des Gaillards par la marque de 31-29. 

David Rioux

Après une saison record de sept victoires et une seule défaite en 2012, la troupe d’Éric Paquet était de retour en mission, accueillant les Couguars de Chicoutimi. «La classique du vendredi», comme plusieurs se plaisent à la surnommer, a donné droit à une montagne russe d’émotions pour les partisans des deux formations. Jonquière semblait être en contrôle de la situation lors des deux premiers quarts, retraitant au vestiaire avec une avance de huit points. Chicoutimi a cependant montré beaucoup de caractère, dominant la deuxième demie et revenant de l’arrière pour prendre finalement les devants.

Plus ça change, plus c’est pareil

La situation ressemblait à un copier-coller du match d’ouverture local la saison dernière. Fidèles à leurs habitudes, le quart-arrière Alexandre Lavoie et son attaque ont littéralement sorti un lapin de leur chapeau.

Avec huit points de retard, moins de 90 secondes à jouer et 70 verges à franchir, l’attaque des Gaillards a réussi à remonter le terrain pour inscrire le touché lors de la dernière seconde de jeu. Encore une fois, Lavoie a impressionné les partisans en gardant son sang-froid. Un exploit qui a fait rugir l’imposante foule réunie au terrain synthétique du Cégep de Jonquière. Malheureusement pour les Jonquiérois, le miracle n’a pu être complété alors que la tentative de converti de deux points ne s’est pas concrétisée.

Du positif pour les Gaillards

Après la rencontre, l’entraîneur-chef Éric Paquet était tout de même fier de la performance de son équipe pour le premier duel de la saison : «Nous pouvons sortir la tête haute. Nous nous sommes battus jusqu’à la dernière seconde. Nous avons tout donné. Un Bol d’or, ça ne se gagne pas au premier match de la saison alors nous allons travailler pour revenir plus forts», conclut-il.

Les Gaillards rendront visite aux Jeannois du Cégep d’Alma le vendredi 14 septembre prochain, en quête d’une première victoire cette saison.

Le Rouge et Or débute du bon pied!

Publié: septembre 9, 2012 dans Autres sports

L’équipe de football du Rouge et Or de l’Université Laval lançait sa saison 2012 en recevant les Redmen de McGill le dimanche 2 septembre dernier. Cette rencontre, disputée devant 12 274 spectateurs au Stade Telus-Université Laval, a permis de voir la machine du Rouge et Or à l’œuvre et ce malgré un lent départ de l’équipe hôtesse.

Pierre-Paul Biron

En effet, les finalistes de la dernière Coupe Vanier ont dû attendre jusqu’à la toute fin du premier quart avant d’obtenir un premier essai. Pendant ce temps, le botteur des Redmen, Samy Rassy, accumulait les placements, portant la marque à 9-0 pour McGill. L’offensive des locaux s’est ensuite mise en marche, s’inscrivant au pointage sur le dernier jeu du quart avec une passe de touché de 24 verges vers Yannick Morin-Plante.

Avant la fin de la demie, le Rouge et Or s’est donné une confortable avance de 19-9. La deuxième mi-temps fut l’affaire des botteurs des deux équipes, Boris Bédé du Rouge et Or et Samy Rassy, des Redmen, réussissant respectivement quatre et deux placements. Le Rouge et Or a ajouté un deuxième touché de sureté pour confirmer sa victoire de 33-15.

Ce gain représente un bon départ. Il reste tout de même quelques ajustements à faire si l’équipe désire remporter sa septième Coupe Vanier. La belle performance du nouveau quart partant Tristan Grenon (18 passes complétées en 31 tentatives, 160 verges de gain, 2 passes de touché et 1 interception) a quelque peu été entachée par le manque de synchronisme de ses receveurs qui ont échappé quelques ballons.

Autre bémol à cette victoire : le botteur Boris Bédé a placé sa défensive dans des situations peu enviables à quelques reprises. Soulignons toutefois la performance du porteur Maxime Boutin (12 courses pour un total de 86 verges) et du demi-défensif Jean-Philippe Bolduc (7 plaqués). Du côté des Redmen, notons les performances du joueur défensif Alex Bernard (9,5 plaqués) et du botteur de précision Samy Rassy (5 placements en 5 tentatives).


Par Raphaël Guillemette

CHICOUTIMI – Les Saguenéens ont échappé la troisième rencontre de leur série face aux Cataractes de Shawinigan par la marque de 2 à 1. L’arbitrage a profité aux Cataractes qui ont bénéficié de nombreuses décisions discutables dont la révision du but de Yoan Pinette qui a été refusé.

Hormis la première période, les officiels de la rencontre ont assuré le spectacle au grand dam des partisans. Ils ont distribué quelques infractions mais n’ont pas fait appel de plusieurs pénalités flagrantes. Michael Chaput a marqué à 9 :21 de la première période en récupérant un rebond donné par Christopher Gibson. Charles Hudon a assuré la riposte pour les Saguenéens en récupérant une rondelle mal maîtrisée par le portier des Cats, Alex Dubeau. Toutefois, Pierre-Olivier Morin s’est assuré de ramener les Cataractes à l’avant avec un tir précis à ras la glace qui a battu Chris Gibson qui avait la vue voilée.

Malgré la victoire, l’entraineur des Cataractes ne s’est pas trop réjoui de ce gain qui porte son club à l’avant dans cette série, préférant se réserver pour le deuxième duel du lendemain. « On va avoir besoin d’une meilleure partie que celle-là demain. On a vu un gros manque d’exécution mais on a bien dirigé les rondelles vers le filet », a déclaré le pilote des Cats, Éric Veilleux.

Steve Lebel a ranimé les espoirs de la foule en s’échappant de la défensive de Shawinigan pour se voir ensuite stoppé par Dubeau. Toutefois, Yoan Pinette a poussé la rondelle dans le filet après coup, mais le but a fait l’objet d’une reprise vidéo. Malgré les dires de plusieurs, les arbitres ont décidé de renverser la décision et de refuser le but.

Apparemment insatisfait du travail des officiels et de ses joueurs, l’entraineur-chef des Saguenéens s’est exclamé que tout le monde pouvait voir ce qui allait se passer, en parlant du dénouement de la rencontre. « On a dominé malgré les nombreux désavantages numériques, mais nous nous devions de capitaliser », a déclaré Marc-Étienne Hubert après la rencontre.

L’intensité a atteint son paroxysme en troisième période quand Christian Ouellet des Sags s’est rué sur l’attaquant Vincent Arseneau des Cataractes, lui assenant un coup au menton. L’attaquant des Cats est toutefois revenu au jeu quelques minutes plus tard.

Les gardiens de but de chacune des formations ont connu un fort match, un scénario différent des deux premiers duels dans lesquels plus de 22 buts ont été échangés. Alex Dubeau a tenu le fort des Cataractes, malgré les attaques répétées des Sags, en bloquant 29 des 30 tirs dirigés vers lui. Pour sa part, le gardien des Sags s’est bien repris après les deux premiers buts de ses adversaires, bloquant 26 des 28 tirs décochés par les attaquants des Cats.

Les Saguenéens disputeront un deuxième match en autant de soirs demain, alors qu’ils accueilleront les Cataractes de nouveau pour le quatrième affrontement de cette série menée actuellement par les Cataractes au compte de 2 à 1. Le prochain match sera crucial pour les hommes de Marc-Étienne Hubert s’ils désirent avoir une chance de revenir de l’arrière dans cette série.


Par Raphaël Guillemette

CHICOUTIMI – Christian Ouellet s’est chargé de l’aspect offensif de la machine bleue avec une récolte de trois buts, alors que les siens l’ont emporté par la marque de 6 à 1 dans le deuxième duel de la série opposant les Sags au Titan.

Le premier vingt fut fort en intensité et ponctué de plusieurs escarmouches dont deux qui se sont conclues par des bagarres successives. Le reste de la rencontre a suivi dans cette même lignée et de nombreuses pénalités et inconduites de partie ont été distribuées. L’entraineur-chef des Saguenéens s’attendait à un niveau de jeu physique plus relevé que la rencontre précédente. Il a expliqué que la série prendra un tout autre visage une fois qu’elle se transportera à Bathurst : «Nous sommes satisfaits de la façon dont les joueurs ont riposté. Nous nous dirigeons vers Bathurst avec deux victoires en banque, nous savons que ce sera une série longue et difficile, nous nous attendons encore une fois à du jeu très robuste comme il en a été question ce soir [samedi]. Cette équipe a le pouvoir de nous faire mal, elle possède le meilleur avantage numérique du circuit».

Guillaume Asselin a récolté trois passes dans la victoire des siens, ce qui le place au premier rang des pointeurs chez les Saguenéens. Steve Lebel, Charles Hudon et Lukas Sedlak, avec une magnifique pièce de jeu individuelle devant le filet, ont été les autres marqueurs pour la formation chicoutimienne. Mathieu Gagnon a quant à lui récolté deux passes dans le gain des Sags. Pour le clan du Titan, seul Étienne Salvail a su trouver le fond du filet.

Avec une récolte de quatre buts en deux rencontres, Christian Ouellet est le deuxième meilleur buteur du circuit jusqu’à présent en séries éliminatoires, derrière Charles Coyle des Sea Dogs de Saint.John. Son entraineur n’a pas tarit d’éloges à l’endroit de son attaquant de 20 ans, lui qui semblait très satisfait des performances qu’il a offertes à l’équipe depuis son acquisition : «Il correspond exactement au gars que nous avons vu dans les séries de 2011, celui qu’on voulait acquérir. Ce soir [samedi], il a tout fait, il était tout feu tout flamme», a-t-il raconté. Le principal intéressé a expliqué après la rencontre qu’il n’avait pas peur de devenir une cible pour les joueurs du Titan : «C’est du hockey de séries. On a bien répondu à leur attaque mais je ne crains certainement pas de devenir une cible, ça fait parti du jeu», a mentionné le natif d’Alma qui avait été acquis par les Saguenéens en janvier dernier.

Pageau bientôt de retour

De son côté, Jean-Gabriel Pageau qui était toujours sur la touche hier, s’attend à effectuer un retour dans les prochaines rencontres. Son entraineur et lui-même ont expliqué que son cas était évalué au jour-le-jour et que ni l’un ni l’autre ne désirait bousculer les choses. Toutefois, son entraineur a expliqué lors de son point de presse qu’il était difficile malgré les bonnes performances de l’équipe, d’insérer un joueur aussi talentueux que Jean-Gabriel. On prévoit actuellement un retour pour la troisième ou la quatrième rencontre qui se dérouleront toutes deux à Bathurst.

Christopher Gibson a, une fois de plus, connu une excellente rencontre bloquant 25 des 26 tirs dirigés vers son filet. Pour une deuxième rencontre consécutive, Robert Steeves a été son vis-à-vis. Toutefois il a été retiré après avoir accordé un quatrième but sur 16 tirs. Jacob Brennan, venu en renfort, a accordé deux autres filets sur dix lancers.

Les Saguenéens se dirigeront vers Bathurst pour y disputer les rencontres 3 et 4 de la série. Avec déjà deux victoires en banque, les Saguenéens pourraient bien conclure cette série 4 de 7 à Bathurst et profiter d’un repos avant de passer à la deuxième ronde.

Photo : Dominique B. Gagné


Par Raphaël Guillemette

CHICOUTIMI – Les Saguenéens ont trouvé le moyen de démarrer leur série face au Titan de l’Acadie-Bathurst sur une bonne note en disposant de leurs adversaires par la marque de 3 à 1. Avec ses deux filets, Guillaume Asselin s’est vu attribuer le titre de première étoile de la rencontre.

L’entraineur-chef des Bleus, Marc-Étienne Hubert, a eu de bons mots pour ses joueurs qui ont suivi le plan de match malgré le jeu particulièrement robuste et qui ont conclu la rencontre sans débordements : « C’est du hockey de séries, il faut prendre les coups et s’assurer de ne pas répliquer. Nous savions en arrivant à la patinoire que le jeu allait être particulièrement robuste », a raconté le pilote des Sags.

Le début de la rencontre a largement été dominé par l’unité offensive du Titan qui avait dirigé huit tirs après seulement quelques minutes de jeu. Toutefois, les Saguenéens ont rapidement corrigé le tir en muselant le trio de Matthew Bissonette, Sébastien Trudeau et Zach O’Brien lors des deux périodes suivantes. « Nous savions qu’ils pouvaient nous faire mal dès le début de la rencontre, notamment avec leur avantage numérique. Et ils en ont profité avec une mauvaise pénalité que nous avons purgée », a commenté Marc-Étienne Hubert.

Au terme de cette victoire, l’entraineur des Sags s’est empressé de mentionner la performance de son troisième trio : « Ce n’est certainement pas un match parfait. On n’est jamais satisfait à cent pour cent, mais notre troisième unité a bien fait leur travail », a-t-il confié. Hubert a notamment souligné le fait que cette victoire était très importante pour l’équipe et qu’ils se devaient de ne pas l’échapper. « Nous avons obtenu cette importante première victoire. Elle va contribuer à enlever un peu de pression sur les épaules de nos joueurs. En début de rencontre, on sentait la nervosité des gars au banc. Nous savons que ce sera une série très longue et difficile », a mentionné l’entraîneur.

Outre Guillaume Asselin, Christian Ouellet a été le seul autre marqueur des Saguenéens. Il a déjoué le portier du Titan, Robert Steeves, d’un tir des poignets. Gibson a pour sa part connu une excellente sortie, bloquant 15 des 16 tirs dirigés vers lui. Son vis-à-vis a aussi connu une bonne rencontre, fermant la porte à de nombreuses reprises.

Les Saguenéens accueilleront de nouveau le Titan pour le deuxième match de la série, demain soir au Centre Georges-Vézina. Les Bleus tenteront de mettre en poche un deuxième match avant de se diriger vers Bathurst pour y disputer trois rencontres.  •

Photo : Dominique B. Gagné


Par Raphaël Guillemette

CHICOUTIMI – Les Saguenéens ont profité de la visite du Drakkar de Baie-Comeau pour l’emporter 4 à 0, à l’occasion de leur dernier match à domicile de la saison. Devant une foule de 2 645 personnes, Guillaume Asselin a marqué deux buts pour guider les siens vers la victoire.

Avec ce gain, les Saguenéens s’approchent à un point du septième rang au classement général, toujours détenu par l’Océanic de Rimouski. Avec le même nombre de matchs à disputer, les Saguenéens croiseront le fer avec les Rimouskois lors de leur prochaine rencontre, avant de clore la campagne 2011-2012 au Colisée Pepsi face aux Remparts de Québec. « On est en mode séries; Rimouski va nous attendre avec une brique et un fanal pour ce match », a stipulé l’entraineur-chef des Sags, Marc-Étienne Hubert.

Guillaume Asselin a connu un fort match, récoltant deux buts. Il a notamment inscrit son premier en avantage numérique lors du premier tiers, avant de marquer une deuxième fois en échappée en troisième période. Mathieu Gagnon et Dominic Poulin ont été les deux seuls autres joueurs des Bleus à noircir la feuille de pointage. Gagnon a notamment marqué alors qu’il s’amenait en 2-contre-1 avec Charles Hudon. Il a battu le portier du Drakkar, Philippe Cadorette, d’un bon tir des poignets dans la lucarne.

Rôle différent pour Brodeur

Étienne Brodeur s’est vu attribué un nouveau rôle avec les Sags à l’approche des séries. Il a été placé sur le quatrième trio, en compagnie d’Alexandre Beauregard et de Sébastien Sylvestre, là où les entraineurs lui auraient demandé de s’impliquer davantage au point de vue physique. « Il a fait de bonnes choses ce soir (mercredi), c’est comme ça qu’il va connaître du succès », de déclarer le pilote des Bleus, lors du point de presse. Hubert a aussi été très satisfait de son implication envers ses coéquipiers alors qu’après que le défenseur du Drakkar Gabriel Verpaelst ait frappé Jérémy Grégoire à la tête, il n’a pas hésité à jeter les gants pour défendre son coéquipier.

Cette même mise en échec à l’endroit de Grégoire a été l’élément déclencheur d’une mêlée entre tous les joueurs sur la patinoire. Au terme de celle-ci, près de 14 infractions ont été décernées et tous les joueurs qui étaient sur la patinoire ont été expulsés. La partie avait été particulièrement physique tout au long de la rencontre, alors que Gabriel Bussières avait assené un coup de bâton à la tempe de l’attaquant Alexandre Roy. « Le coup de Verpaelst est ordinaire, mais les gars ont bien répondu. On a aimé la réaction de Brodeur, mais on ne veut pas voir ce genre de gestes-là. On va bien regarder la vidéo. C’est la même chose avec Bussières sur Roy », a déclaré l’entraineur des Sags.

Christopher Gibson ferme la porte

Christopher Gibson a une fois de plus été très solide en enregistrant son troisième blanchissage de la saison. Il a bloqué les 30 tirs dirigés en sa direction, il a notamment reçu la première étoile de la rencontre. Son vis-à-vis, Philippe Cadorette a connu une sortie difficile, flanchant à quatre reprises sur les 32 tirs de les Saguenéens ont dirigés au filet. •

Photo : Dominique B. Gagné


Par Raphaël Guillemette
CHICOUTIMI – Les Saguenéens de Chicoutimi ont fait suite à leur séquence de victoires consécutives avec une sixième ce jeudi soir, au Centre Georges-Vézina, alors que le Drakkar de Baie-Comeau était de passage. La recrue Jérémy Grégoire a inscrit deux filets dans ce gain de 4 à 2 des Bleus.

Guillaume Asselin n’a pas mis de temps en début de rencontre pour déjouer le portier du Drakkar, Philippe Cadorette. Ce but marqué avec 1 :33 découlé au premier tiers, était le 100e filet de la carrière d’Asselin dans le circuit Courteau. Puis en avantage numérique, Jérémy Grégoire a doublé l’avance des siens avec son 10e de la saison. Son entraineur Marc-Étienne Hubert a eut de bons mots pour sa recrue de 16 ans : « Grégoire joue très bien. Il évolue sur le quatrième trio et il se doit de faire le plus qu’il peut ».

En tout début de troisième période, les Saguenéens ont profité d’un avantage numérique de quatre minutes, toutefois les hommes de Marc-Étienne n’ont pu en tirer profit. Puis le défenseur Gabriel Bourret a écopé d’une pénalité mineure, une pénalité qui a été à l’origine de la contre-attaque du Drakkar. « Avec cette punition, on a ouvert la porte à Baie-Comeau. On aurait dû fermer les livres plutôt que de leur donner une chance », a conclué le pilote des Sags.

Le Drakkar n’a pas tardé à saisir sa chance de revenir dans la rencontre avec cette supériorité numérique, Frédéric Gamelin a saisi l’occasion et a marqué son huitième but de la saison après 19 secondes en avantage numérique. Mais ce fût trop peu, trop tard pour la formation baie-comoise qui a essuyé un autre revers, reculant à 13 points derrière les Saguenéens au classement général.

Gibson en mission!

Christopher Gibson a connu une autre bonne rencontre, bloquant 28 des 30 dirigés en sa direction. « Il (Gibson) est en mission, a déclaré l’entraineur des Bleus. Gibson qui a connu tout un réveil depuis le voyage de l’équipe en Abitibi semble réjouir son entraineur. Avec Christopher solide comme ça, tout est possible », de conclué Marc-Étienne Hubert.

Hudon s’impatiente

De retour d’une blessure au poignet, Charles Hudon a évolué sur le quatrième trio en compagnie de Jérémy Grégoire, auteur de deux buts, et Pierre-Maxime Poudrier. Ne voulant pas faire une sur utilisation de son attaquant vedette, Marc-Étienne Hubert a souhaité le jumeler avec deux de ses attaquants qui connaissent leurs meilleurs moments. « Charles a bien fait, mais il étirait certaines présences sur la patinoire. On lui a parlé pour lui faire comprendre de prendre son temps, a déclaré son entraineur. Hudon est un joueur intelligent et il doit éviter de pousser un retour », de poursuivre le pilote des Bleus.

Les Saguenéens joueront un deuxième match en deux soirs, ce vendredi soir au Centre Georges-Vézina. Pour l’occasion, les Sags recevront les Mooseheads d’Halifax et la nouvelle coqueluche du circuit, Nathan Mackinnon. Ils tenteront de poursuivre leur séquence de victoires et de la porter à sept gains consécutifs.

 

Crédit Photo : Dominique B. Gagné